Vidéos – L’aide sociale, ça fait mal

 

Série documentaire de 5 épisodes sur les problèmes vécus à l’aide sociale

Dans cette série documentaire, l’humoriste Fred Dubé part à la rencontre de personnes qui vivent des problèmes à l’aide sociale et d’organismes qui les soutiennent dans la défense de leurs droits. Il interroge aussi des chercheur·e·s qui nous partagent leurs connaissances sur ces problèmes, et sur leurs solutions.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du Gouvernement du Québec, de la Caisse d’économie solidaire Desjardins, de Ruba Ghazal (députée de Mercier), Andrés Fontecilla (député de Laurier-Dorion), Vincent Marissal (député de Rosemont), Monique Sauvé (députée de Fabre), et de Catherine Dorion (députée de Taschereau).

La chanson et la musique ont été composées et interprétées par la Brigade musicale du Regroupement des assistées sociales et assistés sociaux du Témiscouata (RASST) : Sylvain Lacroix (direction artistique et dulcimer des Appalaches), Mario Paquet (texte, voix et djembé), Michel Dufour (composition, guitare 12 cordes), Guillaume Pigeon (contrebasse, enregistrement et mixage), Daniel Harvey (chœur et bongos), Mireille Perrier et Nicole Ducas (chœur).

 

1/5 – Capsule d’introduction

Dans cette 1ère capsule, l'humoriste Fred Dubé nous présente cette courte série en 5 épisodes. Il nous rappelle que les problèmes vécus à l’aide sociale sont, plus souvent qu’autrement, causés directement par le système d’aide sociale lui-même. Il termine en mentionnant que la dernière et 5e capsule porte sur une solution prometteuse à ces problèmes : le revenu universel garanti.

 

2/5 – Les catégories, ça épuise

Dans cette deuxième capsule, Fred Dubé rencontre la gang du Bureau de consultation jeunesse (BCJ) pour discuter des liens tordus entre l'aide sociale et le marché du travail, et de leurs impacts sur des jeunes qui essaient de s'en sortir.

Avec: Johannie Hubert-Sévigny (BCJ), Valérie Saint-Laurent (BCJ), Audrey Beauchemin (BCJ), et Nadia Giguère (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS)).

Pour en savoir plus

Visitez le site du Bureau de consultation jeunesse (BCJ) pour en connaître davantage sur leur approche, leur fonctionnement et leurs services.

Consultez le dossier de la recherche de Nadia Giguère sur le site du CREMIS : Programme de solidarité sociale : constats et pistes de réflexion pour un accès plus équitable.

Lisez le rapport de la recherche Pourquoi les personnes assistées sociales considérées « sans contraintes à l’emploi » ne travaillent-elles pas? du Groupe de recherche interuniversitaire et interdisciplinaire sur l’emploi, la pauvreté et la protection sociale (GIREPS). Une recherche réalisée en collaboration avec le Collectif pour un Québec sans pauvreté.

 

3/5 – Les contraintes, ça isole

Dans cette troisième capsule, Fred Dubé se rend à l'Association pour la défense des droits sociaux Québec métropolitain (ADDS-QM) pour discuter avec un salarié et une militante de toutes les contraintes qui sont imposées aux personnes assistées sociales et à leurs conséquences dans leur vie.

Avec: Monique Toutant (ADDS-QM), Simon Pouliot (ADDS-QM), et Emmanuelle Bernheim (UQAM).

Pour en savoir plus

Visionnez la conférence de presse sur la campagne Donner c’est donner de l’ADDS-QM en compagnie de Catherine Dorion et de Guillaume Grenon, porte-parole du FCPASQ, sur le site de l’ADDS-QM.

Lisez l’article d’Emmanuelle Bernheim, Judiciarisation de la pauvreté et non-accès aux services juridiques : quand Kafka rencontre Goliath, qui porte sur la néolibéralisation du droit pour sanctionner ou contrôler des personnes vivant en situation de pauvreté en augmentant le nombre de recours juridique à leur endroit qui les place dans des procédures juridiques complexes et pénibles.

 

4/5 – Les punitions, ça garde captif

Pour cette quatrième capsule, Fred Dubé s’est rendu au Tribunal administratif du Québec pour y rencontrer la Coalition Pauvre et captif alors qu'elle débutait un recours visant à faire invalider un règlement qui limite la durée des séjours hors du Québec pour les personnes assistées sociales.

Avec: Minouse Jospeh (Services juridiques communautaires de Pointe-St-Charles et Petite-Bourgogne), Sheetal Patak (Projet Genèse), et Véronique Fortin (Université de Sherbrooke).

Pour en savoir plus

Visitez le site de la Coalition Pauvre + Captif.

D’ailleurs, la Coalition a perdu son recours devant le Tribunal administratif du Québec. Le jugement a été rendu peu de temps après le début des audiences.

L’avocat Procureur Général a réitéré à plusieurs reprises que la liberté des individus à se déplacer n’est pas remise en cause par le règlement; selon lui, les prestataires d’aide sociale peuvent quitter le Québec en respectant le temps permis ou en acceptant les désagréments de refaire une nouvelle demande d’aide sociale. Et que selon lui il n’y avait pas de preuves qu’il y a discrimination. Comme le dit Fred Dubé, il me semble qu’on se sent moins libre de sortir quand on doit perdre ce qu’on a pour le faire.

De leur côté, la Coalition Pauvre et captif et ses avocat·e·s ont mis de l’avant que ce règlement affecte particulièrement les personnes issues de l’immigration, et qu’il est donc discriminatoire de par ses conséquences réelles sur les personnes.

La recherche de Véronique Fortin et ses collègues, Catherine Chesnay et Elisabeth Greissler, qui a pour titre les pratiques punitives au sein du système d’aide sociale : ampleur, effets et défense de droits, est toujours en cours. Les résultats devraient être diffusés à partir de l’automne 2021.

 

5/5 – Le revenu universel garanti, ça promet!

Dans cette cinquième et dernière capsule, Fred Dubé rencontre du monde du terrain et de la recherche pour discuter d'une solution prometteuse pour régler les différents problèmes causés par l'aide sociale, le revenu universel garanti.

Avec: Esther Filion (Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec (GRFPQ)), Eve-Lyne Couturier (Institut de recherche et d'information socioéconomiques (IRIS)), et Jean-Yves Desgagnés (Université du Québec à Rimouski (UQAR)).

Pour en savoir plus

Consultez la section de notre site sur nos formations sur le Revenu social universel garanti, et contactez-nous pour suivre une formation à ce sujet.

D’Eve-Lyne Couturier de l’IRIS :

De Jean-Yves Desgagnés :